QUELS SONT LES AVANTAGES DE L'UTILISATION DES SYSTÈMES AUTOMATISÉS ELISA ?

L'ELISA (Enzyme-Linked ImmunoSorbent Assay) est probablement la méthode la plus répandue, réalisée en microplaques. Le test nécessite une ou plusieurs étapes de lavage, de distribution, d'incubation, d'agitation et de lecture. Il est largement utilisé dans la recherche, les tests alimentaires, les diagnostics et d'autres domaines. Plusieurs facteurs rendent l'automatisation d'ELISA très souhaitable:
 

  • Alors que l'opérateur peut effectuer d'autres tâches pendant les incubations, l'exécution manuelle du test nécessite que l'opérateur reste à proximité pendant plusieurs heures et abandonne d'autres tâches lorsque le test requiert son attention.
  • La synchronisation précise des étapes d'incubation et la reproductibilité du processus de lavage sont toutes deux très importantes pour la cohérence et la fiabilité du test. Ces étapes sont difficiles à maintenir constantes avec une opération manuelle.
  • Les laboratoires à haut débit, qui doivent analyser de nombreuses plaques par jour, nécessiteraient du personnel supplémentaire pour pouvoir réaliser les ELISA.

L'automatisation résout tous ces problèmes en augmentant la fiabilité et la reproductibilité, en augmentant le débit, en libérant le personnel des tâches répétitives et en lui permettant de se concentrer sur des tâches plus importantes. Cependant, il existe différentes formes d'automatisation d'ELISA, il est donc très important de choisir l'instrument le mieux adapté à la tâche.

TYPES D'AUTOMATISATION ELISA

La plupart des instruments sur le marché, qui offrent une automatisation ELISA, ont été développés pour l'analyse des immunoessais dans les grands hôpitaux. Ces types d'instruments sont capables d'effectuer un grand nombre de tests différents par jour, mais ils sont encombrants, coûteux et nécessitent souvent un entretien fréquent et coûteux. En outre, les fabricants de kits ELISA proposent très souvent ces instruments pour soutenir leurs applications. Par conséquent, ils offrent rarement la flexibilité nécessaire pour effectuer des tests d'autres fabricants, ou font l'objet d'accord d'achat d'une grande quantité de kits sur une certaine période. C'est pourquoi ils ne sont pas toujours le meilleur choix pour les clients en dehors des grands hôpitaux.

Systèmes ELISA automatisés par fonctions

Tous les systèmes ELISA automatisés fournissent les fonctions de base nécessaires au traitement d'un ELISA : distribution de réactifs, lavage des microplaques, incubations et mesure de l'absorbance. Mais certaines autres fonctions ne sont pas toujours disponibles, et si vous voulez acheter un système pour votre laboratoire, il est important de connaître vos besoins:

  • Traitement de l'échantillon : il comprend la dilution de l'échantillon et le transfert de l'échantillon du tube à la microplaque. La lecture des codes-barres est souvent nécessaire pour identifier et suivre les échantillons. Si cette fonction peut être très pratique lorsqu'il faut traiter de grandes quantités d'échantillons, elle rend le système beaucoup plus complexe et donc plus coûteux et nécessite plus de maintenance.
  • Mesure de méthodes supplémentaires : si l'absorbance est la méthode la plus populaire dans les essais immunologiques, certains essais utilisent plutôt la chimiluminescence ou la fluorescence. Pour cela, il faut soit que le système automatisé puisse mesurer ces méthodes, soit que cette plaque soit transférée à un lecteur approprié pour la quantification.
  • Analyse des résultats : La plupart des fabricants de kits ELISA fournissent des tableaux Excel simples pour effectuer les calculs nécessaires et obtenir les résultats. Pour de nombreux utilisateurs, cela est tout à fait suffisant. Dans d'autres cas, cependant, des progiciels plus sophistiqués sont nécessaires pour permettre une analyse plus complexe.

Systèmes ELISA automatisés pour débit

Un autre critère important est le nombre d'échantillons à traiter par jour : les instruments à faible débit sont abordables et constituent la solution parfaite pour les laboratoires qui ne traitent que quelques plaques par jour. En revanche, les laboratoires à haut débit ont besoin d'instruments plus sophistiqués et plus coûteux pour effectuer le travail.

  • Systèmes à faible débit : ces postes de travail sont généralement capables de traiter une seule plaque par série et n'offrent souvent que des fonctionnalités très basiques. Ils offrent une solution aux laboratoires qui passent pour la première fois du traitement manuel à l'automatisation, ou qui effectuent un nombre assez faible d'ELISA par jour.
  • Systèmes à débit moyen : il s'agit d'instruments préparés pour contenir 2 à 3 plaques, et comprennent souvent la manipulation des échantillons. Ils constituent la solution de choix pour les laboratoires qui traitent plus que quelques plaques par jour. Une alternative à un seul instrument à débit moyen est d'utiliser 2 ou plusieurs instruments à faible débit travaillant en parallèle. L'avantage est que les différents flux de travail sont parfois plus faciles à gérer en parallèle et que les instruments peuvent servir de sauvegarde au cas où l'un d'entre eux serait en panne pour des raisons de maintenance ou de réparation.  
  • Systèmes à haut débit : ces instruments peuvent traiter simultanément 4 plaques ou plus (jusqu'à 16 n'est pas rare) et comprennent des capacités étendues de manipulation d'échantillons. Les laboratoires à haut débit peuvent avoir besoin d'une solution automatisée ou semi-automatisée personnalisée permettant le débit requis.

AU-DELA DE L'AUTOMATISATION ELISA

Outre l'ELISA, de nombreuses autres procédures basées sur les microplaques, telles que le lavage, la distribution, l'incubation et l'agitation, peuvent être automatisées grâce à nos stations de travail. Pour ces flux de travail, la plupart des étapes sont effectuées automatiquement par le poste de travail et la mesure finale est effectuée dans un lecteur spécialisé:

  • Les tests immunologiques de chimioluminescence (CLIA) sont très similaires à un ELISA, mais au lieu de l'absorbance, la luminescence est mesurée dans un lecteur de luminescence.
  •  L'approche est très similaire pour les immunoessais par fluorescence, mais dans ce cas, la fluorescence est mesurée dans un lecteur de fluorescence.
  • Les tests ELISpot comprennent également plusieurs étapes de lavage, de distribution et d'incubation qui peuvent être automatisées. Les spots sont capturés sous forme d'image numérique à l'aide d'un scanner ou d'un appareil photo spécial et sont généralement quantifiés à l'aide d'un logiciel d'analyse d'images.
  • Les micropuces sont traditionnellement réalisées sous forme de lames, mais le besoin d'augmenter le débit nécessite un format de microplaque. Cela permet l'automatisation des étapes de manipulation et d'incubation des liquides. Un scanner à micro-réseaux se charge de l'acquisition des images.

Enfin, le revêtement des microplaques - une méthode étroitement liée à ELISA - est très souvent automatisé.

En savoir plus sur ELISA

Vous souhaitez en savoir plus sur ELISA et sur nos solutions pour cette méthode ? Dans nos pages Applications ELISA, vous trouverez de plus amples informations.